CLOS VOUGEOT CHAMBOLLE MUSIGNY VOUGEOT GEVREY CHAMBERTIN MOREY SAINT-DENIS BOURGOGNE COTEAUX BOURGUIGNONS

CLOS DE VOUGEOT

  • Appellation Grand Cru du vignoble de la Côte de Nuits, en Côte-d’Or.
  • Commune de production : Vougeot.
  • Sur l’étiquette, la dénomination GRAND CRU doit obligatoirement figurer immédiatement au-dessous du nom de chacune de ces appellations dans une taille de caractères identique.

Le Domaine LEYMARIE-CECI possède une parcelle de 52.60 ares située dans la partie haute ou partie supérieure du Clos de Vougeot qui est considérée comme la meilleure. Elle est aussi appelée communément le « rognon du Clos ».

(carte © Les vins de Bourgogne)

Caractères des vins :

« Voilà de la présence ! » constate Hugh Johnson à propos de ce vin rouge. De nos jours, les propriétaires de la vigne sont nombreux : on ne peut donc pas dessiner un portrait unique des vins du Clos de Vougeot. Des traits communs les rapprochent cependant. Une robe très intense : du rouge framboise au grenat profond. La suavité de son bouquet évoque le printemps : rose éclose à l'aube, violette sous la rosée du matin, résédas mouillés. Il s'y ajoute mûre, framboise, menthe sauvage, réglisse, truffe... Au palais, un goût souverain, riche en sève et en moelleux, où se marient la finesse élégante et une plénitude charnue. Forte persistance en bouche et de longue garde (de 10 à 30 ans, au-delà parfois).


Conseil du sommelier

Rouges : la sève charnue et la noblesse du Clos de Vougeot imposent des accords riches et suaves, opulents et complexes. Il est alors normal que les viandes musquées, persillées et tendres soient à la fête : une côte de bœuf, un agneau braisé, un veau rôti aux champignons ou une belle pièce de gibier à plumes, en sauce ou tout simplement rôtie. Il faut ici que la chair de la viande ne soit pas trop dure et ferme, afin que les tanins du Clos de Vougeot les emballent sans les dominer.

Fromages : de préférence les fromages à pâte molle et à croûte lavée : époisses, langres, soumaintrain, saint-florentin et le fromage de Cîteaux dont les moines créèrent ce fameux Clos.

Température de service : 12 à 13 °C en vin jeune, 15 à 16 °C à maturité.

Situation :

En pleine Côte de Nuits, le Clos de Vougeot occupe à lui seul une grande partie de la commune de Vougeot, entre Chambolle-Musigny et Flagey-Échezeaux/Vosne-Romanée. Au-dessus du Clos, le Musigny et les Grands-Échezeaux occupent le versant du coteau. Fondé vers 1110 par l'abbaye de Cîteaux toute proche qui en conservera la propriété jusqu'en 1789, le Clos de Vougeot est l'image même de la Bourgogne. D'un seul tenant sur 50 ha 59, il demeure ceint des murs qui l'entouraient il y a 5 siècles. Son vin est l'une des figures de proue parmi les grands crus rouges.
L'AOC grand cru date du 31 juillet 1937. Auprès du cellier et de la cuve rie aux gigantesques pressoirs (XIIème au XIVème siècle), son château évoque la Renaissance bourguignonne. Il est ouvert à la visite et la Confrérie des Chevaliers du Tastevin tient ici ses Chapitres : elle en fait la plus belle table d'hôte de France.

Terroirs :

Vaste et divers, le Clos de Vougeot est une tapisserie au petit point. Vers 255 mètres d'altitude, sa partie haute est en pente douce : sol peu profond (40 centimètres) de structure grenue avec des graviers en abondance sur la dalle du calcaire bajocien. Au milieu (vers 250 mètres) : un sol brun peu profond (45 centimètres) sur cailloutis calcaires, plus argileux. Partie basse (vers 240 mètres) : un sol brun plus profond (90 centimètres) sur un niveau marneux riche en argile et en limon fin. L'ensemble est jurassique (175 millions d'années).

Couleur / cépage

Vins rouges exclusivement, cépage Pinot Noir.

Superficie en production

49,86 ha

Source : B.I.V.B (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne)


CHAMBOLLE-MUSIGNY

  • Appellation Communale du vignoble de la Côte de Nuits, en Côte d'Or.
  • Cette appellation comporte 24 climats classés en premier cru.
  • Commune de production : Chambolle-Musigny.
  • La commune de Chambolle-Musigny produit également deux grands crus : MUSIGNY et BONNES MARES.
  • Les appellations CHAMBOLLE-MUSIGNY et CHAMBOLLE-MUSIGNY PREMIER CRU peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d'origine.

Le Domaine LEYMARIE-CECI possède en totalité la parcelle du climat « Aux Echanges » (voir carte) classée en premier cru. Elle est idéalement située à l’entrée Est du village. Avec ses 92.60 ares, elle représente la plus importante appellation du Domaine.

(carte © Les vins de Bourgogne)

Caractères des vins :

Le Chambolle-Musigny est un vin rouge présenté souvent comme le plus « féminin » de la Côte de Nuits. L'intensité et la finesse s'y expriment en effet avec une élégante subtilité. Au regard, un rubis vif, auréolé de reflets brillants et lumineux. Il peut s'assombrir un peu, gardant tout son éclat. La violette, les petits fruits rouges (fraise, framboise) composent son bouquet d'une typicité marquée. Plus âgé, il évolue vers le fruit mûr épicé, le pruneau, ou vers la truffe, le sous-bois et l'animal. Riche, bouqueté et complexe, il tapisse le palais de soie et de dentelle. Sa délicatesse charnue ne l'empêche pas de conserver une structure solide et durable. Assez moelleux, peu portés sur l'acidité, ses tanins restent caressants.


Conseil du sommelier

Rouges : son profil associant puissance et féminité, on lui donnera des viandes goûteuses et sophistiquées comme le gibier à plumes, en sauce par exemple, un chapon de Bresse ou un agneau longtemps rôti. Idem avec le veau rôti, dont la fibre subtile sera délicatement enrobée par les tanins soyeux mais denses des Chambolle et notamment, des premiers crus. Pour les fromages, préférez ceux à saveur douce tels que le Brillat-Savarin, le reblochon, le Cîteaux, le vacherin, le brie de Meaux ou le chaource. Les fromages à croûte lavée l'apprécient aussi, grâce à sa grande complexité aromatique.

Température de service : 12 à 14 °C en vin jeune,14 à 16 °C en vin plus mûr.

Situation :

Ce petit village de la Côte de Nuits n'a guère voulu s'étendre tant sa terre y est précieuse. Tout juste a-t-on laissé croître un tilleul Sully de 5 mètres de circonférence ! Ancienne dépendance de l'abbaye de Cîteaux, Chambolle-Musigny compte deux superbes grands crus : Bonnes Mares, formant le trait d'union avec Morey-Saint-Denis, et Musigny, en haut du Clos de Vougeot. Il s'enrichit également d'un prestigieux premier cru : Les Amoureuses, parmi les belles cuvées du village. L'appellation d'origine contrôlée date de septembre 1936: l'une des toutes premières en France.

Terroirs :

Entre 250 et 300 mètres d'altitude, face au levant, le coteau est proche de la roche-mère au sol peu épais. De nombreuses fissures dans le calcaire dur permettent aux racines de chercher leur bonheur loin dans le sous-sol jurassique. Des blocs et graviers assurent un bon drainage au bas de la combe.

Couleur / cépage

Vins rouges exclusivement, cépage Pinot Noir.

Superficie en production

152,23 ha (dont 56,23 ha en Premier Cru)

Source : B.I.V.B (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne)


VOUGEOT

  • Appellation Village de la Côte de Nuits, en Côte-d'Or
  • Commune de production : Vougeot.
  • Cette appellation comporte 4 climats classés en 1er Cru
  • La commune de Vougeot produit un Grand Cru : Le CLOS DE VOUGEOT
  • Les appellations VOUGEOT et VOUGEOT PREMIER CRU peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d'origine

Le Domaine LEYMARIE-CECI possède en totalité la parcelle du climat « Clos du Village » (voir carte) qui compte 39.25 ares. Elle constitue en fait le jardin des bâtiments du Domaine et elle n’est séparée du Clos de Vougeot que par la petite route qui mène au Château du Clos.

(carte © Les vins de Bourgogne)

Caractères des vins :

Rouge :près du Clos de Vougeot, du Musigny, des Amoureuses, le Vougeot rouge possède une forte parenté avec ses illustres voisins. D'une teinte profonde et lumineuse, violine pourpre sombre, il développe des arômes de violette et de petits fruits (griotte, cassis). Plus âgé, il tire vers le sous-bois, la feuille morte et la truffe sur des notes animales. Il a les épaules solides mais ses tanins se montrent cependant délicats. L'attaque est franche, le gras et l'acidité en harmonie, la finale souvent réglissée.

Blanc :sous sa robe fine d'or blanc ou gris, le bouquet d'aubépine, d'acacia sont d'un abord aimable, mangue quelquefois. Une nuance minérale est fréquente. Pour les vins plus âgés, la gamme aromatique va de l'ambre au pain d'épices, du coing à la figue. Un caractère assez sec avec cette nuance corsée habituelle du Chardonnay en Côte de Nuits. Rares ici, ces vignes blanches sont historiques et d'origine cistercienne.


Conseil du sommelier

Rouge : sa carrure solide cache en fait une certaine délicatesse, que sa longueur en bouche et sa finale réglissée révèlent rapidement. C'est pourquoi ce grand vin de la Côte de Nuits requiert des plats goûteux, aussi intenses que lui, ainsi que des chairs tendres et fondantes. Son choix se porte alors sur les volailles et l'agneau rôtis, les gibiers à plumes. Même les gibiers à poils braisés ou en civet sauront apprécier sa compagnie. Les plats mijotés épicés, comme un couscous ou une volaille laquée de la cuisine asiatique seront très à l'aise avec sa complexité aromatique. Côté fromages, les pâtes crémeuses à croûte lavée d'intensité moyenne, comme le reblochon ou le vacherin, seront de bonnes compagnes.

Blanc : l'opulence et la finesse des Vougeot blancs les rendent indispensables sur les crustacés comme le homard ou la langouste, les poissons au four et en sauce crémée ainsi que sur les volailles et les ris de veau. Température de service : 12 à 13 °C.

Situation :

Vougeot en Côte de Nuits, on pense aussitôt au célèbre Clos de Vougeot, mais ce village compte d'autres belles vignes. Il doit son nom à une petite rivière, la Vouge. Etablie ici depuis le XIIème siècle, l'abbaye de Cîteaux a donné à ces vins un éclat étincelant. Instituée en 1936, l'appellation d'origine contrôlée mérite d'être connue et dégustée, d'autant que (rare en Côte de Nuits) ses vins sont rouges (pinot noir)et blancs (chardonnay).

Terroirs :

Entre 240 et 280 mètres d'altitude, les vignes s'épanouissent en partie haute sur des sols bruns calcaires d'une faible profondeur calcaires et marneux à texture fine et d'argile en descendant vers le piémont. On est ici très proche de la partie septentrionale du Clos de Vougeot.

Couleur / cépage

Vins rouges, cépage Pinot Noir. Vins blancs, cépage Chardonnay

Superficie en production

Rouges : 12 ha (dont 9,45 ha en Premier Cru)
Blancs : 3,87 ha (dont 3,04 ha en Premier Cru)

Source : B.I.V.B (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne)


GEVREY-CHAMBERTIN

  • Appellation Village de la Côte de Nuits, en Côte-d’Or
  • Cette appellation comporte 26 climats classés en Premier Cru
  • Communes de production : Gevrey-Chambertin et Brochon
  • La commune de Gevrey-Chambertin produit également 9 Grands Crus
  • Les appellations GEVREY-CHAMBERTIN et GEVREY-CHAMBERTIN PREMIER CRU peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d’origine

Le Domaine LEYMARIE-CECI possède une vigne de 67.93 ares sur le climat « La Justice » (voir carte) qui est située dans le village à gauche de l’axe Dijon-Beaune.

(carte © Les vins de Bourgogne)

Caractères des vins :

L'éclat de la jeunesse les colore d'un rubis vif qui prend avec l'âge une teinte carmin foncé, cerise noire. La fraise, la mûre, la violette, le réséda et la rose font partie de leurs arômes spontanés, tandis que la maturité leur offre un bouquet réglisse, de cuir et de fourrure, aux accents giboyeux et de sous-bois. Au palais, s'exprime un grand Bourgogne. Entiers et puissants, riches, corsés, un corps et un esprit, ils s'affirment sur une structure ferme, des tanins qui jouent sur le velours, en s'exprimant sur un grain très fin, sans dureté. Agréable jeune et à boire sur son fruit, c'est cependant et surtout un vin de garde, souvent de grande garde, excellent pour apprendre les millésimes.


Conseil du sommelier

Rouge : massifs et pourtant veloutés, ses tanins lui donnent une étoffe et une carrure solide, puissante et de grande longévité. Vin pour carnassiers, le Gevrey-Chambertin opte pour le gibier, en raison de ses notes giboyeuses, surtout pour les vins évolués. Côte de bœuf, agneau braisé ou en sauce brune, gibier à plumes ou à poils, il s'associe à toutes ces viandes musquées et aux fibres solides. Certains gourmets néanmoins ne dédaignent pas de le servir avec un filet de sandre ou un thon à la sauce au vin rouge. Il est à l'aise sur tous les fromages de vache et de caractère, en particulier l'époisses et l'ami du Chambertin, l'enfant du pays, ainsi que le Cîteaux, un proche voisin.

Température de service : 15 à 16 °C.

Situation :

En venant de Dijon, ici commencent les Champs-Elysées de la Bourgogne. Au pied de la combe de Lavaux, le vieux château des moines de Cluny fait figure de cave fortifiée et les chanoines de Langres ont longtemps veillé sur ces vignes. Premier acte de naissance en l'an 640. C'est dire à quel point ce nectar plonge ses racines dans toute l'histoire du vin de Bourgogne. Instituée dès septembre 1936, l'appellation d'origine contrôlée forme une garde d'honneur à de fabuleux grands crus : Chambertin, Clos de Bèze ; leur famille royale. La continuité de la Côte unit le village de Brochon à celui de Gevrey-Chambertin. Le Pinot Noir obtient le prix d'excellence : vins rouges exclusivement.

Terroirs :

Entre 280 et 380 mètres d'altitude, les premiers crus occupent la partie haute de la Côte (sols bruns calcaires peu épais) puis l'appellation communale s'étend sur des sols bruns calciques et bruns calcaires. Les vignes bénéficient de marnes recouvertes d'éboulis et de limons rouges venus du plateau. Ces graviers offrent au vin élégance et finesse tandis que les marnes riches de coquillages fossiles et argileuses leur donnent du corps, de la fermeté. Expositions au levant, sud-est et est.

Couleur / cépage

Vin rouge exclusivement, cépage Pinot Noir.

Superficie en production

409,65 ha (dont 80,46 ha en Premier Cru)

Source : B.I.V.B (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne)


MOREY-SAINT-DENIS

  • Appellation Village de la Côte de Nuits, en Côte-d'Or
  • Cette appellation comporte 20 climats classés en Premier Cru
  • Commune de production : Morey-Saint-Denis
  • La commune de Morey-Saint-Denis produit également 5 Grands Crus : BONNES MARES, CLOS SAINT-DENIS, CLOS DE LA ROCHE, CLOS DES LAMBRAYS et CLOS DE TART
  • Les appellations MOREY-SAINT-DENIS et MOREY-SAINT-DENIS PREMIER CRU peuvent être suivies ou non du nom de leur climat d'origine

Le Domaine LEYMARIE-CECI possède deux parcelles de vignes dans cette appellation : l’une en « Clos Solon » le long de la route Dijon-Beaune pour 22.85 ares, l’autre dans le climat « Aux Herbuottes » (voir carte), plus à l’Ouest vers le village.

(carte © Les vins de Bourgogne)

Caractères des vins :

La plus grande partie du vignoble est issue du pinot noir. Quelques parcelles sont cependant plantées en Chardonnay ou en Pinot Blanc : un vin blanc rare et intéressant, en général assez ferme et opulent. Rouge : sa robe la plus habituelle est bien pleine, d'une tonalité affirmée (rubis vif, carmin, grenat intense) à reflets violacés. Le bouquet se partage entre les fruits noirs (cassis, myrtille) et les fruits rouges à noyau (cerise). Il comporte des variantes : prunelle, ronce, violette, œillet, réglisse, fruits à l'eau-de-vie. Avec l'âge, il évoque souvent la partie de chasse (cuir, mousse, gibier) : il truffe. Soutenu, structuré, ce vin vous attend en bouche de pied ferme : le juste équilibre entre la force du corps et l'expression du fruit. Voix de ténor dans le chœur bourguignon, il sait arrondir ses tanins et offrir une chair généreuse.


Conseil du sommelier

Rouge : fidèle à son origine « Côte de Nuits », c'est-à-dire masculin, puissant et ample en bouche, le Morey-Saint-Denis rouge se contente surtout de viandes de caractère. Ses tanins valoriseront mieux un volatile sauvage qu'un jeune veau. Le gibier à poils, lorsqu'il est braisé ou rôti, sera caressé par sa texture charnue et ses tanins soutenus résisteront jusqu'à l'extraction complète des sucs de ces viandes musquées. Ces mêmes tanins donneront tout son relief à une belle entrecôte ou à une côte de bœuf bien épaisse. Les fromages à croûte lavée retrouveront aussi un partenaire de caractère tout à fait fréquentable.

Température de service : 13 à 15 °C.

Situation :

Riche en premiers crus et en grands crus (Clos de Tart, Bonnes Mares, Clos de la Roche, Clos Saint-Denis, Clos des Lambrays), Morey-Saint-Denis forme en côte de Nuits la transition toute personnelle entre le vin de Gevrey-Chambertin et celui de Chambolle-Musigny. Marquée par la puissante Maison de Vergy, par les abbayes de Cîteaux et de Tart, par de grandes familles bourguignonnes, l'histoire du village s'associe à celle de son vin. « On peut dire qu'il ne lui manque rien », écrivait déjà le Dr. Lavelle en 1855. L'appellation d'origine contrôlée a été instituée en 1936.

Terroirs :

La vigne repose sur les sols calcaires et argilo-calcaires du jurassique moyen : oolithe blanche du bathonien en haut du coteau, calcaires à entroques du bajocien en bas de pente. Exposée au levant, elle se situe entre 220 et 270 mètres d'altitude. À l'aplomb du village, la combe modifie certaines expositions et rend le terrain plus marneux.

Couleur / cépage

Vins rouges presque exclusivement, cépage Pinot Noir.
Vins blancs, cépages Chardonnay et Pinot Blanc.

Superficie en production

Rouges : 93,03 ha (dont 41,92 ha en Premier Cru) Blancs : 3,37 ha (dont 0,74 ha en Premier Cru)

Source : B.I.V.B (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne)


BOURGOGNE

  • Appellation Régionale de Bourgogne.
  • L'appellation BOURGOGNE est réservée aux vins produits à l'intérieur de l'aire délimitée de l'appellation.
  • Communes de production :
    • Département de l'Yonne : 54 communes.
    • Département de la Côte-d'Or : 91 communes.
    • Département de Saône-et-Loire : 154 communes.

Le Domaine LEYMARIE-CECI élabore deux bourgognes, un rouge et un blanc, à partir de vignes situées sur des communes directement voisines de Vougeot, donc en pleine Côte de Nuits :
  • en rouge : depuis 1999, le Bourgogne Pinot Noir « Cuvée Andrew » à partir de parcelles toutes situées sur la commune de Gilly-les-Citeaux (voir carte)
  • en blanc : depuis 2009, le Bourgogne Chardonnay « Cuvée Macha » à partir d’une parcelle « Les Rues » située sur la commune de Chambolle-Musigny (voir carte)

(carte © Les vins de Bourgogne)

Caractères des vins :

Vins blancs : D'une robe or clair limpide et cristalline, souvent ornée de reflets verts, le Bourgogne blanc adopte fréquemment dans l'Yonne des arômes de pierre à fusil, de champignon (mousseron, rosé-des-prés). En Côte-d'Or, ce sera la noisette sous des accents miellés, beurrés, nuancés de fougère, d'épices, de marron glacé. En Saône-et-Loire, des tonalités de fleurs blanches (aubépine, acacia) et de silex. Au palais, un vin aromatique, fin sans être léger, ample sans être pesant, onctueux et ferme, sec et caressant, enveloppé et assez profond, peu charpenté mais persistant.

Vins rouges : Les vins de l'appellation concernant de nombreuses communes présentent des différences organoleptiques. Ils partagent cependant beaucoup de traits communs. À l'œil, une robe riche en couleur, pourpre puis prenant avec l'âge un rubis plus profond, jusqu'à la violine. Au nez, le bouquet s'ouvre sur une corbeille de petits fruits rouges et noirs (fraise, cerise, cassis, myrtille), évoluant sur le pruneau cuit, sur des nuances poivrées, animales et de sous-bois, sur la mousse et sur le champignon. Le Bourgogne rouge est très vivant en bouche, structuré, le dos souple et rond. Ses tanins et le fruit tiennent un tête-à-tête où la mâche équilibre l'impulsion des arômes secondaires. Du volume, de la chair, il est en un mot : vineux.

Conseil du sommelier

Vins blancs : Le Bourgogne blanc réussit la performance d'allier les contraires dans la bouche, ce qui le rend polyvalent et incontournable en cuisine. Sa vivacité le met au rang des apéritifs fins et de bon goût. Son registre aromatique large et persistant, chardonnay oblige, fait de lui un joueur de fond de cuisine, sur les poissons et fruits de mer. Sa puissance naturelle l'impose sur les tartes à l'oignon comme sur beaucoup de variétés de fromages comme le brie, le vacherin, le saint-nectaire, le mont-d'or ou encore le beaufort, le comté et la gamme des gruyères.

Température de service : 11 à 13 °C.

Vins rouges : Les Bourgognes rouges ont une personnalité élégante, fine et une structure fluide et légère en bouche. On leur associe donc des mets plutôt délicats et moyennement aromatiques, comme les légumes en salade, les tourtes à la viande, la volaille ou encore un pot-au-feu. Leur délicatesse en fait même le partenaire idéal des amateurs de poisson. Leur élégance naturelle les prédispose au veau rôti, voire au taboulé froid et aux fromages à pâte cuite, comme le gouda.

Températures de service : 12 à 14 °C en vin jeune, 14 à 16 °C en vin plus mûr.

Situation :

Vins blancs : Le Bourgogne blanc a le vent en poupe. Issu du Chardonnay, il met en valeur ce cépage devenu universel et qui possède ici son berceau et son expression la plus parfaite (Montrachet, Meursault, Corton-Charlemagne, Chablis, Pouilly-Fuissé).Instituée en 1937, l'appellation d'origine contrôlée BOURGOGNE s'étend aux départements de l'Yonne, de la Côte-d'Or et de la Saône-et-Loire. C'est un vin d'initiation, ouvrant sur les AOC communales, les premiers crus et les grands crus. Si le Chardonnay offre la même partition à l'orchestre, les sensations qu'il procure varient selon la provenance de la bouteille, l'âge de la vigne et le millésime…

Vins rouges : Le Bourgogne rouge est l'enfant du Pinot Noir. Connu sous ce nom depuis 1375 et né ici, ce cépage donne naissance à tous les grands vins rouges du vignoble bourguignon. Fragile et jalousement désiré, il nécessite des soins très attentifs durant sa période végétative. Instituée en 1937, cette appellation d'origine contrôlée s'étend sur 299 communes de la Bourgogne viticole. Le Bourgogne rouge évoque la plénitude. Ce vin d'initiation offre une bonne clé pour parcourir la gamme des vins rouges.

Terroirs :

Vins blancs : Ce vin provient le plus souvent de vignes de piémont. Ses terrains sont variés selon les zones géographiques. Marnes et calcaires marneux, sols blanchâtres ou gris clair, profonds et peu caillouteux en Côte-d'Or. L'Yonne et la Côte-d'Or possèdent également des vignobles de coteaux épousant des pentes calcaires, parfois crayeuses (Tonnerrois) ou kimméridgiennes (Chablisien, Auxerrois).Le relief faillé du Chalonnais et du Mâconnais donne des sols où se mêlent calcaire, argile et marne, avec des nuances granitiques tout au sud de la Saône-et-Loire.

Vins rouges : Ses terroirs sont souvent très proches des crus les plus réputés (à quelques dizaines ou centaines de mètres parfois). Ils se situent sur le piémont des côtes, en milieu calcaire, nuancé d'argile et de marne, pierreux sinon rocheux, bien drainé et où l'eau stagne peu.

Couleur / cépage

Vins rouges : 1 811,82 ha environ Vins blancs : 846,09 ha environ

Superficie en production

Rouges : 93,03 ha (dont 41,92 ha en Premier Cru) Blancs : 3,37 ha (dont 0,74 ha en Premier Cru)

Source : B.I.V.B (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne)


COTEAUX BOURGUIGNONS

Appellation Régionale du vignoble des Hautes Côtes, en Côte-d'Or. Communes de production : née officiellement en 1961, l'appellation s'étend en Côte-d'Or, sur 12 communes des Hautes Côtes et sur les hauteurs de 10 communes de la Côte de Beaune. En Saône-et-Loire, elle s'étend sur 4 communes des Hautes Côtes ainsi que sur les hauteurs de 3 communes de la Côte de Beaune.

Le Domaine LEYMARIE-CECI possède une petite parcelle (voir carte) plantée exclusivement en Pinot Noir dans cette appellation à partir de laquelle elle élabore une cuvée orientée vers le fruit et la fraîcheur.

Caractères des vins :

Les rouges et rosés proviennent du Pinot Noir, du Gamay Noir à jus blanc, du César ou du Tressot. Les blancs sont issus du Chardonnay, de l'Aligoté, du Melon de Bourgogne et du Sacy. Cette diversité de terroirs et de cépages ne permet pas de préciser de façon générale les caractères de ces vins bien bourguignons. Leur mérite est de présenter un bon rapport qualité/prix pour d'honnêtes bouteilles. Ils offrent aussi l'intérêt de faire découvrir certains cépages intéressants mais peu connus, pour le bonheur de l'amateur curieux de tout savoir, et qui a un palais goûteux.

Conseil du sommelier

Rouge: ce Bourgogne léger, fruité et fluide s'accompagne des mets de force aromatique moyenne, ou des viandes blanches et délicates : on l'associe volontiers aux volailles, au lapin, aux pâtes et riz en sauce tomate, aux légumes vapeur. La finesse de ses tanins pourra même accompagner des poissons pour les inconditionnels des vins rouges.

Température de service : 12 à 14 °C.

Rosé: idéal sur des légumes vapeur ou farcis. Blanc : C'est l'un des meilleurs rapports qualité-prix sur les poissons poêlés ou pochés et les fromages à pâte pressée, de type gouda ou comté. Température de service : 11 à 13 °C.

Situation :

Recouvrant la même réalité, l’appellation récente COTEAUX BOURGUIGNONS coexiste avec celle de BOURGOGNE GRAND ORDINAIRE, instituée en 1937. Elles s'inspirent d'une dénomination fréquente dans le passé. On parlait de « vins de grand ordinaire » pour la bouteille dominicale, ou de « vins d'ordinaire » pour tous les jours. Ils sont rouges, blancs et rosés, au sein de l'aire d'appellation BOURGOGNE. La particularité de ces appellations est de faire quelques fois appel à des cépages en péril dont il assure l'utile pérennité. Clairet peut remplacer le mot rosé.

Couleur / cépage

Vins rouges et rosés, cépages Gamay, Pinot Noir ainsi que César et Tressot dans l'Yonne. Le Gamay (11% de l'encépagement bourguignon) est un plant assez fertile dont les gros raisins sont plus ou moins serrés selon les variétés. En Bourgogne, le Gamay produit des vins rouges légers, agréables et bouquetés, notamment dans le Mâconnais. Il entre dans la composition de cette appellation et est associé au Pinot Noir, il donne naissance au Bourgogne Passe-tout-grain.

Vins blancs, cépages Aligoté, Chardonnay, Melon de Bourgogne ainsi que Sacy dans l'Yonne. L'Aligoté (6% de l'encépagement bourguignon) est un plant très ancien en Bourgogne. Ce cépage blanc assez vigoureux porte des raisins plus gros et plus nombreux que ceux du Chardonnay. Le vin qu'il produit ne porte pas le nom du village où il est cultivé (exception : Bouzeron), mais il s'appelle légalement Bourgogne Aligoté.

Superficie en production

Rouges et rosés : 97,79 ha environ Blancs : 22,11 ha

Source : B.I.V.B (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne)