HISTOIRE DE LA FAMILLE

1920 : Charles LEYMARIE, originaire de Corrèze, établit en Belgique une maison de négoce de vins à EGHEZEE, dans les bâtiments où se situe encore l'essentiel des activités « belges » de la Maison
1933 Sur un coup de tête, Charles achète un peu plus d'un demi-hectare dans la partie supérieure du Clos de Vougeot. Pendant plus de 30 ans, cette parcelle sera exploitée à « mi-fruit » par un vigneron de la région.
1939 La déclaration de guerre oblige Charles à retourner en France. Il installe sa famille à Libourne où il achète le Château Beauchêne (Pomerol) et le Clos Mazeyres (Pomerol). A la fin de la guerre, il reprend ses activités de négoce en Belgique avec son fils cadet René, et confie la gestion de ces deux propriétés à son fils aîné, Marc.
1957 Marc et René achète le Château BODET (Canon-Fronsac).
1969 René achète les bâtiments actuels du Domaine LEYMARIE-CECI à Vougeot, de même que la parcelle attenante de Vougeot « Clos du Village ». Il reprend bien entendu l'exploitation de la parcelle du Clos de Vougeot. Il complète enfin les propriétés du Domaine par :
  • 1970 : une parcelle en Gevrey-Chambertin « La Justice »
  • 1974 : deux parcelles en Morey-Saint-Denis et deux autres en Bourgogne
  • 1976 : une parcelle en Chambolle Musigny 1er Cru « Aux Echanges »
1986 Renouvellement complet de la cuverie, installation d'une cuve en inox et d'un système de contrôle de températures de cuvaison par ruissellement d'eau. Il s'agit d'une étape importante dans l'évolution qualitative des vins du Domaine LEYMARIE-CECI.
1996 Pratique systématique des « vendanges vertes » et de l'effeuillage. Ces vendanges vertes ont lieu en juillet ou août et consiste à réduire le nombre de grappe par pied. Ce procédé a comme conséquence d'optimaliser le taux de sucre et la maturation du raisin.
2006
  • Modification du procédé de vendange : récolte en cagettes de 12-15 kg ramenées sur palettes en cuverie
  • Mise en place d’une nouvelle ligne de tri : doubles tables de tri vibrantes et égrappoir de nouvelle génération. Désormais, de la vigne à la cuve, le raisin n’est transféré que par gravité, sans aucun contact avec une pompe
  • Remplacement de toutes les cuves inox par d’autres, cylindriques, de plus petits volumes (18 à 21 Hectos) et à double parois
Aujourd'hui Leila et Jean-Charles LEYMARIE s'occupent conjointement du Domaine LEYMARIE-CECI et de la maison de négoce Belge LEYMARIE SA.